Méthode

L’analyse psycho-organique

L’analyse psycho-organique a été développée par Paul Boyesen dans les années 70. Cette technique puise ses sources dans la biodynamique, pratiqué de son vivant par Gerda Boyesen, mère de Paul et de deux sœurs, elles-mêmes impliquées dans la démarche. L’organique est en quelque sorte la racine, l’héritage du profond auquel Paul Boyesen ajoutera le verbe et le langage, c’est l’analyse.
L’analyse psycho-organique travaille avec l’inconscient et avec le corps. Les analystes psycho-organiques aiment à dire qu’ils travaillent avec le corps mais pas forcément sur le corps. La méthode associe le travail analytique, l’expression corporelle et émotionnelle.

L’analyse psycho-organique s’appuie sur quatre axes thérapeutiques.

L’axe psychanalytique.
Analyse-psycho-organique-La-RochelleD’inspiration, Freudienne (conscient, inconscient), Jungienne (Inconscient collectif, archétype) ou Lacanienne (L’inconscient structuré comme un langage), la partie analytique de la méthode s’appuie entre autre sur l’utilisation du transfert et du contre-transfert. La qualité de la relation thérapeutique est ici fondamentale. La confiance rendu possible par l’accueil du praticien permet les différentes projections et favorise le passage de l’inconscient vers le conscient.

L’axe psycho-énergétique et psychocorporel
 Analyse-psycho-organique-RochefortLe corps tient une place importante dans L’analyse psycho-organique sans pour autant être un support de travail en tant que tel. La méthode, comme évoqué précédemment, est inspirée des approches de W. Reich, A. Lowen (bioénergie) et G. Boyesen (biodynamique). Le corps est traversé par les émotions. Ces émotions “s’engramment” au corps comme aurait pu le dire W.Reich en parlant de la cuirasse musculaire. Elles s’enkystent dans la matière et finissent par bloquer la circulation énergétique dans le corps. Le travail en analyse psycho-organique libère ces émotions et relance la circulation énergétique.

L’axe de la psychologie humaniste
Analyse psycho-organique - La RochelleUne grande importance se situe sur la relation et le dialogue entre le psychothérapeute et l’analysant, chacun étant vu comme une personne à part entière. Le thérapeute, dans L’analyse psycho-organique, n’est pas celui qui sait et le patient celui qui ne sait pas. L’analysant peut, à travers ce positionnement, découvrir plus aisément son identité dans sa propre expression en lâchant la résistance de ses contrats inconscients.

L’axe philosophique et “sensologique”.
Analyse psycho-organique - RochefortEn analyse psycho-organique, il est tenu compte du “sens” tant sur le plan de la direction que sur le plan du ressenti. La direction et le sens que nous prenons sont comme une ligne horizontale sur laquelle nous nous déplaçons à chaque instant avec plus ou moins d’aisance de confort et de facilité. Le ressenti est comme une ligne verticale qui nous traverse et avec laquelle nous sommes dans un contact plus ou moins confortable avec notre intérieur, notre profondeur. Nous sommes en mouvement dans l’existence sur la ligne du sens, de la direction mais sans cesse agit par la ligne de nos émotions, de nos ressentis

A travers l’utilisation de ces 4 axes, l’analyste psycho-organique favorise pour son patient, les conditions idéales de l’émergence chez ce dernier de ressources ignorées. Ce travail permet à l’individu de se s’approprier, voire de se “réapproprier” son corps, sa psyché et son esprit.